Partie 3 Sujet 3 : Décrire la scène de la tempête et de l’inondation vue à la télévision

Partie 3 Sujet 3 : Décrire la scène de la tempête et de l’inondation vue à la télévision

Didacticiel

La nuit dernière, le reportage de la télévision vietnamienne a fait état d’une grosse tempête causant de graves dommages aux biens et à la vie des gens dans le delta du Mékong. Après avoir regardé, tout mon corps était silencieux à cause de la pitié.

L’inondation est un phénomène naturel que je connais grâce aux cours de géographie. En tant qu’enfant de la ville, je n’ai jamais été témoin d’une inondation de mes propres yeux, mais en y réfléchissant, je peux imaginer sa terrible dévastation pour l’environnement naturel et la vie humaine. J’ai aussi vu la scène de l’inondation à de nombreuses reprises à la télévision, mais l’impression la plus profonde pour moi a été l’inondation du delta du Mékong dans les journaux télévisés d’hier soir. Je me souviens qu’hier, les informations diffusaient toujours des informations brûlantes sur la situation des inondations. Ma famille et mes voisins en ont parlé. Tout le monde se soucie de la vie des gens là-bas. Comment ont-ils survécu à l’inondation et comment vivront-ils lorsque l’inondation aura détruit toutes leurs maisons, leurs champs, leur bétail et bien d’autres choses. Comme vous pouvez le voir à la télévision, la situation est très mauvaise. Il y a des endroits où la pluie tombe. Des pluies torrentielles, l’eau montait lentement des deux rives du fleuve, débordant des deux côtés, puis débordant dans la ville. L’eau montait de plus en plus haut, l’eau était trouble et mousseuse, coulant en ruisseaux. Dans le ciel, des nuages ​​gris. L’inondation a tout englouti : champs, maisons, jardins, routes. Les arbres penchaient, tombaient et tombaient partout dans les rues. Dans une autre zone qui a été fortement inondée, de vieux arbres et de vieux buissons de bambou ont été inondés avec seulement de petites pointes à la surface. Il y a un vaste endroit froid et inondé, avec un aperçu de branches d’arbres, d’articles ménagers, de bétail et de volaille également emportés par l’inondation, nageant, plongeant, essayant d’émerger de l’eau dans l’espoir de survivre. Il y avait quelques poulets qui ont survécu perchés sur le toit de la maison, paniqués et léthargiques. Les journaux télévisés sont allés filmer des scènes de gens pressés, occupés à s’inquiéter de la prévention des inondations. Tout le monde regardait d’un air vide, perplexe, les eaux de crue qui emportaient tout. Ils exsudaient la douleur et l’impuissance parce qu’ils ne pouvaient rien faire.

Voir plus : Leçon 33: Hoa Mi raconte l’histoire du monde des oiseaux (Basé sur le texte Lao Chao – Citation de l’enfance silencieuse de Duy Khan)

Les nouvelles ont également diffusé la scène de la force de sauvetage se concentrant sur le sauvetage des personnes et des biens. J’ai même vu les navires de la marine venir à la rescousse. En outre, il y a des navires et de petits bateaux d’entreprises de pêche. Dans le ciel, un ou deux hélicoptères volaient lentement, lâchant des sacs de nourriture et aidant les gens. Non seulement la force de sauvetage, mais aussi les soldats et les policiers ont également fait de leur mieux, par tous les moyens, pour mettre les gens hors de danger rapidement et de toute urgence. J’ai vu les braves oncles traverser les eaux de crue, se précipiter dans les lieux inondés et mettre les personnes piégées en sécurité. Les organisations de secours ont apporté des imperméables, des nouilles et de la nourriture sèche, des médicaments pour approvisionner les gens.

J’ai soudain compris les proverbes “Un cheval malade, tout le navire a abandonné l’herbe”, “Les bonnes feuilles couvrent les feuilles déchirées”. La scène du déluge et ses terribles ravages Pour la vie humaine, cela me permet aussi de mieux comprendre le rôle du milieu naturel et la protection du milieu naturel. J’espère que chacun aura la force de dompter les inondations. J’ai été vraiment touché par les exemples courageux de policiers et de soldats qui ont sacrifié leur vie pour en sauver d’autres. Aujourd’hui, je vais certainement envoyer toutes mes économies dans ma tirelire pour soutenir mes amis du delta du Mékong.

Selon Bailamvan.edu.vn

Voir plus : Leçon 76 : La mer après la tempête